Mag des 50 Personnalités : Rafik Belhadj Amara, Directeur du développement Bolloré Logistics

La logistique, c’est un drôle de métier qui permet de lire la carte du monde et ses enjeux stratégiques. Mais que se trame t-il en Méditerranée ? Visite guidée...
20

Hervé Tusseau

La logistique, c’est un drôle de métier qui permet de lire la carte du monde et ses enjeux stratégiques. Mais que se trame t-il en Méditerranée ? Visite guidée par Bolloré.

Logistics is about reading a world’s map and understanding its strategic stakes. What is happening in the Mediterranean area? A guided tour by Bolloré.

Voir la vidéo du lancement du Magazine à NEW YORK

RBALes Chinois nous offrent du concert, l’Occident, des valeurs intangibles. Mais ça sert à quoi, si les gens n’ont pas d’électricité, pas de travail ? La démocratie, ça ne se mange pas. Abrupt constat du prologue de « La Chinafrique »* racontant l’histoire des Chinois à la conquête d’une terre que les occidentaux jugent tout juste bonne pour l’aide humanitaire.

A quelques exceptions près, dont Bolloré. Premier opérateur portuaire d’Afrique, présent depuis les années 20 et rayonnant aujourd’hui dans tous ces pays, sauf l’Erythrée. « Et aussi, ce que l’on sait moins, l’un des tous premiers employeurs du continent », précise Rafik Belhadj Amara, chargé du développement de l’activité de ce groupe qui transporte, entrepose, gère des escales comme des ports entiers.

Ça sent bon l’aventure et le large. « Oui », nous dit cet homme au ton affable et posé, connaissant comme sa poche l’Afrique du Nord. Destination Tanger. Au départ, une vague garrigue perdue à l’extrême nord du Maroc, éclatante vitrine économique du pays, dix ans après la mise en eau profonde du port.

Direction El Hamdania, à l’ouest d’Alger qui sera le second port commercial et industriel le plus grand d’une Afrique en pleine explosion démographique. Le sésame de tous les produits dont les gens ont besoin, impossibles à acheter. « Car en Afrique centrale on ne peut pas, aujourd’hui, faire venir un yaourt, faute de chaine du froid. La logistique c’est 40% du prix d’un produit, même de première nécessité. » On parle donc d’une ouverture sur un milliard d’habitants, une Chine à nos portes. Et qui a faim.

*2008, Grasset, Serge Michel et Michel Beuret.

Democracy is not eatable : this is the sharp analysis given by “La Chinafrique*” in its prologue that tells the story of the Chinese conquering a land the Western people consider as limited to humanitarian help. Except for some of them, among whom Bolloré. Its group has been the first port operator of Africa since the 1920s, spreading today all over the continent, apart from Eritrea. “It is also one of the very first employer on the continent” Rafik Belhadj Amara explains. He is in charge of developing the activities of the group which transports, stocks, and manages ports and ports of call.

Rafik Belhadj Amara is friendly, calm and knows everything about North Africa. “In Central Africa, you can’t get yogurts because of the cold chain. Logistics stands for 40% of the product’s price, even if it is essential.” It thereby concerns more than a billion inhabitants, China on its doorstep.

*2008, Grasset, Serge Michel et Michel Beuret.

                                                                                                        Hervé TUSSEAU

Crédit photo : Mary-Laetitia GERVAL

Traduction : Marie Rachel APARIS

Contact et renseignement pour recevoir le magazine (livraison à partir de 3 numéros) : jamil.zeribi@grandsudnetwork.com

couverture_IA_2018

Catégories
Mag des 50 PersonnalitésRégion Sud 2018/2019
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

ARTICLE SIMILAIRES