Mag des 50 Personnalités : Jean-Marc Doucet, Directeur Général de François Doucet Confiseur

La famille Doucet a fondé une maison de confiseurs réputée pour l’excellence de ses chocolats enrobés et pâtes de fruits. En 50 ans, elle a contribué à conserver le...
1

Hervé Tusseau

La famille Doucet a fondé une maison de confiseurs réputée pour l’excellence de ses chocolats enrobés et pâtes de fruits. En 50 ans, elle a contribué à conserver le terroir pour que vive le pays de Forcalquier et la Provence de l’amandier.

The Doucet family founded a reputed candy store known for their candy-coated chocolate and pâtes de fruits. The company has contributed to preserve the Forcalquier area for 50 years.

Voir la vidéo du lancement du Magazine à NEW YORK

JMD

 Oraison au milieu des années 60. Le pâtissier du village bricole la première machine à casser les amandes que l’on récolte en Provence d’octobre à novembre. Son petit atelier Perl’Amande, aujourd’hui « Entreprise du patrimoine vivant », a déjà une belle renommée. « À l’époque, mon père, issu d’une grande famille d’artisans confiseurs à Montargis, a eu vent de cette petite affaire qui fournit dragistes et pâtissiers partout en France. Il nourrit le sentiment qu’Oraison est la corne d’abondance d’une Provence regorgeant d’abricots, de pommes, poires, coings et de figues qui feront mûrir sa réussite ». François Doucet trouve naturellement sa place de chef de production chez Perl’Amande en 1965, puis fonde avec Maguy en 1969 l’entreprise familiale que dirige maintenant Jean-Marc avec 70 salaries (CA:9 M€). «Il y avait tant de beauté dans ces paysages de Manosque à Gap dont la ruralité était presque intacte. La vallée, son terroir et ses vergers. Enfants, nous jouions dans une partie désertée du vieux village, sans nous rendre compte combien elle était humble. » La fleur blanche de l’amandier, premier éclat du printemps, disparaît du paysage, chassée par le lavandin plus rentable à cultiver.

La production intensive et industrielle américaine divise le prix des amandes par trois. « Nous achetons chaque année 50% des amandes de Provence (11 à 15 € au kilo) de bien meilleure qualité, avons replanté une petite centaine d’hectares en 20 ans et pris des engagements avec les producteurs locaux à qui nous achetons 75 % de nos fruits cueillis à maturité. Et contribué au maintien de l’abricot orangé de Provence». En 2017, Doucet fait son entrée aux Entreprises du Patrimoine vivant.

Oraison in the mid 60’s. François Doucet, the village pastry chef, is making the very first cracking almond engine. His workshop, Perl’Amande, is already well- known.

« Back then, my father felt that Oraison, brim with apricots, apples, pears, quinces, and figs, was the place in Provence that would allow him to reach success. In 1969, he founded, with Maguy, the family company. His son, Jean-Marc, is now running the business. François Doucet Confiseur en Provence employs 70 people and realizes 9M€ in sales. « The intensive production is dividing the almond price by three. » « Each year we buy 50% of very high-quality Provence almonds (11€ to 15€ per kg). During the past 20 years, we have replanted a hundred hectares and have committed to local producers from who we purchase 75% of our fruits. Also, we have helped sustain the Provence « orange apricot ». Since 2017, François Doucet Confiseur is part of the Living Heritage Group.

                                                                                                          Hervé TUSSEAU

Crédit photo : Mary-Laetitia GERVAL

Traduction : Marie Rachel APARIS

Contact et renseignement pour recevoir le magazine (livraison à partir de 3 numéros) : jamil.zeribi@grandsudnetwork.com

couverture_IA_2018

Catégories
Mag des 50 PersonnalitésRégion Sud 2018/2019
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

ARTICLE SIMILAIRES