Mag des 50 Personnalités : Gaël et Mickaël Tourteaux, Fondateurs et chefs du restaurant le Flaveur

Récompensés d’une deuxième étoile au Guide Michelin, les frères Tourteaux imaginent une cuisine à quatre mains où la tradition méditerranéenne se marie aux saveurs exotiques de leur enfance. The...
14

Gaëlle CLOAREC

Récompensés d’une deuxième étoile au Guide Michelin, les frères Tourteaux imaginent une cuisine à quatre mains où la tradition méditerranéenne se marie aux saveurs exotiques de leur enfance.

The Tourteaux brothers who have obtained the prestigious accolade of two Michelin stars, have imagined a four hands cuisine mixing the Mediterranean tradition with the exotic scents of their childhood.

Voir la vidéo du lancement du Magazine à NEW YORK

GMT

Chez les frères Tourteaux, on cultive la culture du débat. Quoi de plus logique pour ces deux personnalités aux sensibilités différentes qui s’amusent à accorder leur partition pour imaginer une cuisine à quatre mains doublement étoilée au Guide Michelin. “Nous débattons parfois longuement jusqu’à trouver un terrain d’entente, expliquent-ils, ce qui fait que notre cuisine n’est jamais figée”.

C’est là, peut-être, que réside leur secret. Être en mouvement, avancer, encore et toujours, animés par cette quête qu’ils partagent avec leurs pairs, celle de “donner du plaisir”.

Diplômés en 1998, Gaël, l’aîné, et Mickaël, le cadet, ont fait leurs armes aux côtés des chefs Alain Llorca, Michel Del Burgo, Pierre Gagnaire, avant d’ouvrir en 2008 leur maison, Le Flaveur, à Nice. Pour eux, chaque plat “doit susciter ou ressusciter un souvenir, un moment, un voyage”.

Comme ceux qui ont rythmé leur enfance, en Guadeloupe.

Ile Maurice, Mayotte, Madagascar, ils se disent “bercés par les îles” où les saveurs d’agrumes et d’épices prédominent et qu’ils incorporent à leur cuisine méditerranéenne élaborée uniquement à partir de produits locaux. Un parti pris qui impose une bonne dose de créativité, récompensée en 2011 par une première étoile, venue “légitimer notre positionnement, notamment économique”. La deuxième, accordée en 2018, leur a fait “gravir une grande marche”, mais pas question “de brûler les étapes”. “D’abord on digère”, autrement dit, ils débattent. “La projection viendra après”. Chassez le naturel, il revient au galop.

 At the Tourteaux brothers, everything is to be talked through. They play to accord their distinctiveness in order to create a marvelous four hands cuisine « We have debated for a long time until we found a common ground, that’s why our cuisine is always evolving.» That’s their secret: never stop moving, look forward with one goal in mind « to give pleasure ».
Graduated in 1998, Gaël, the eldest, and Mickaël, the youngest, have worked with chefs Alain Llorca, Michel Del Burgo, Pierre Gagnaire, before they opened their own establishment Le Flaveur, in Nice. Every dish is a call to travel. Scents from islands such as spices and citrus remind them of their childhood in Guadeloupe. They invite those flavors to meet a Mediterranean cuisine elaborated with local products only. A creative choice that enabled them to be decorated by a first star in 2011 and a second one in 2018.

                                                                                                          Gaëlle CLOAREC

Crédit photo : Mary-Laetitia GERVAL

Traduction : Marie Rachel APARIS

Contact et renseignement pour recevoir le magazine (livraison à partir de 3 numéros) : jamil.zeribi@grandsudnetwork.com

couverture_IA_2018

Catégories
Mag des 50 PersonnalitésRégion Sud 2018/2019
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

ARTICLE SIMILAIRES